Tweets du jour


Publicités

Cologne : où sont passées les féministes ?

Par Mathieu Bock-Côté

Publié le 11/01/2016

Angela Merkel, 11 janvier 2016

FIGAROVOX/CHRONIQUE – Mathieu Bock-Côté voit dans les viols de Cologne la face cachée de la légende du «vivre-ensemble diversitaire». Il s’étonne du traitement médiatique tardif de ces agressions massives.


Mathieu Bock-Côté est docteur en sociologie et chargé de cours aux HEC à Montréal. Ses travaux portent principalement sur le multiculturalisme, les mutations de la démocratie contemporaine et la question nationale québécoise. Il est l’auteur d’Exercices politiques (VLB éditeur, 2013), de Fin de cycle: aux origines du malaise politique québécois (Boréal, 2012) et de La dénationalisation tranquille: mémoire, identité et multiculturalisme dans le Québec post-référendaire (Boréal, 2007). Mathieu Bock-Côté est aussi chroniqueur au Journal de Montréal et à Radio-Canada.


http://www.lefigaro.fr/vox/monde/2016/01/11/31002-20160111ARTFIG00143-cologne-o-sont-passees-les-feministes.php

L’information circulait depuis quelques jours sur Internet sans qu’on ne parvienne vraiment à la valider: y avait-il eu vraiment une vague massive d’agressions sexuelles sur les femmes à Cologne, la nuit de la Saint-Sylvestre, par des migrants ou des bandes d’origine étrangère? Il a fallu que la rumeur enfle suffisamment pour que les autorités reconnaissent les événements et que le système médiatique consente à rendre compte du phénomène, dont on ne cesse, depuis, de constater l’ampleur, tellement les témoignages accablants se multiplient à la grandeur de l’Allemagne.

Pour éviter que le peuple ne développe de mauvais sentiments à son endroit, on traitera les mauvaises nouvelles le concernant en les désamorçant le plus possible et en multipliant les mises en garde contre les amalgames. On les réduira à des faits divers, sans signification politique, et on ne commentera les événements qu’avec la plus grande prudence.

Lire la suite

Suède: La police admet avoir dissimulé une vague d’agressions sexuelles

VIOLENCES Pour le Premier ministre, le fait que la police n’ait pas informé le grand public est «un problème de démocratie pour notre pays»…

Illustration: Stockholm.
Illustration: Stockholm. – Henrik Montgomery/AP/SIPA

20 Minutes avec AFP

Publié le 11.01.2016 à 15:10

La police suédoise a reconnu ce lundi avoir gardé pour elle les informations sur une quinzaine d’agressions sexuelles à un festival de musique qui avaient conduit à l’arrestation de près de 100 hommes, principalement des étrangers selon un journal. Ces révélations ont été faites après le tollé soulevé par la lenteur avec laquelle la police de Cologne a rendu publique l’ampleur des violences commises dans la nuit du Nouvel An.

Dans le cas suédois, les agressions ont été commises pendant les éditions 2014 et 2015 de We Are Sthlm, festival qui se déroule à Stockholm en août et se présente comme le plus grand d’Europe pour les adolescents.

«Nous aurions certainement dû révéler cette information»

Lire la suite

Les loups sont entrés dans Paris…

Les barbares sont entrés dans la ville…

Les hommes avaient perdu le goût
De vivre, et se foutaient de tout
Leurs mères, leurs frangins, leurs nanas
Pour eux c´était qu´du cinéma
Le ciel redevenait sauvage,
Le béton bouffait l´paysage… d’alors

Les loups, ououh! ououououh!
Les loups étaient loin de Paris
En Croatie, en Germanie
Les loups étaient loin de Paris
J´aimais ton rire, charmante Elvire
Les loups étaient loin de Paris.

Mais ça fait cinquante lieues
Dans une nuit à queue leu leu
Dès que ça flaire une ripaille
De morts sur un champ de bataille
Dès que la peur hante les rues
Les loups s´en viennent la nuit venue… alors

Lire la suite

Agressions du Nouvel An à Cologne : 516 plaintes déposées

La police de Cologne a indiqué que le nombre de plaintes liées aux violences dans la nuit du Nouvel An était désormais de 516, dont environ 40% pour des faits d’agression sexuelle.

Agressions du Nouvel An à Cologne : 516 plaintes déposées
Crédit : ROBERTO PFEIL / AFP

Agressions du Nouvel An à Cologne : 516 plaintes déposées

L’émotion est toujours vive en Allemagne après que des centaines de femmes ont été agressées sexuellement le soir du Nouvel An devant la gare de Cologne, la police de la ville a annoncé dimanche 10 janvier que pas moins de 516 plaintes avaient été déposées. Parmi elles, environ 40% concernent des faits d’agressions sexuelles. Face à ces violences en série,119 personnes sont suspectéesla majorité serait des hommes réfugiés. 

Samedi 9 janvier, les enquêteurs ont arrêté un Marocain de 19 ans soupçonné de vol de portables le soir de la Saint-Sylvestre sur la place principale de Cologne. Cet homme est déjà connu des services de police. La police de Colognedont le chef a été mis à pied vendredi 8 janvier après de nombreuses critiques notamment sur une communication très tardive et limitée, avait affirmé samedi que les personnes sur lesquelles elle enquêtait étaient « originaires en grande partie de pays d’Afrique du nord » et « en grande partie des demandeurs d’asile et des personnes se trouvant en Allemagne illégalement ». Élément qui n’a pas été répété par la police dans son communiqué de dimanche 10 janvier.

Cologne n’est pas la seule ville d’Allemagne concernée par cette vague de violence. À Hambourg, 133 plaintes, notamment pour agression sexuelle, ont également été déposées. La police a précisé que les profils  des personnes décrites par les plaignantes étaient divers. Dans ce contexte, les critiques sur la politique d’accueil menée par la chancelière ont fusé. Angela Merkel a donc durci le ton ces derniers jours. Le pays a vu affluer en 2015 plus d’un million de demandeurs d’asile.

Violences à Cologne: le nombre de plaintes grimpe à 379

09/01/2016 à 18h03

Un policier allemand : « Nous avons ordre d’ignorer les crimes commis par les migrants »

Par le 09/01/2016

Les terribles attaques et agressions sexuelles survenus à Cologne et dans d’autres villes d’Allemagne n’en finissent pas de secouer le pays. De plus en plus, de nouveaux délits sont mis en lumière.

http://www.fdesouche.com/688521-un-policier-allemand-nous-avons-ordre-dignorer-les-crimes-commis-par-les-migrants#

Version originale

Hessen: Ein hochrangiger Polizeibeamter aus Frankfurt/M. erklärt BILD: „Bei Straftaten von Tatverdächtigen, die eine ausländische Nationalität haben und in einer Erstaufnahmeeinrichtung gemeldet sind, legen wir den Fall auf dem Schreibtisch sofort zur Seite.“

Der Beamte weiter: „Es gibt die strikte Anweisung der Behördenleitung, über Vergehen, die von Flüchtlingen begangen werden, nicht zu berichten. Nur direkte Anfragen von Medienvertretern zu solche Taten sollen beantwortet werden.“

Traduction :

Région du Hesse : Un policier haut gradé de Francfort explique au BILD :« Pour les délits commis par des criminels possédant une nationalité étrangère et qui sont enregistrés dans un centré de réfugiés, nous classons immédiatement le dossier sans suite ».

Le policier continue : « Il y a de strictes instructions venant de la hiérarchie pour ne pas reporter les crimes et délits perpétrés par les migrants. Seules des requêtes directs émises par des journalistes ou des médias peuvent être suivis d’effet ».

 

BILD