Fondation Clinton : les liens troubles entre Bill Clinton et Douste-Blazy

Selon « L’Obs », la taxe Chirac aurait permis de financer la Fondation Clinton grâce à Unitaid, organisation présidée par l’ancien ministre de la Santé français.

Publié le 12/10/2016 à 22:39 | Le Point.fr
Philippe Douste-Blazy et Bill Clinton, en 2005. Une amitié naîtra entre les deux hommes.
Philippe Douste-Blazy et Bill Clinton, en 2005. Une amitié naîtra entre les deux hommes. © AFP/ FREDERIC DE LA MURE
Publicités

La compagnie Air France traque ses islamistes

Des tags « Allah akbar » sur des trappes de kérosène, des pièces trafiquées… Les services de renseignements sont en alerte, selon « Le Canard enchaîné ».

http://www.lepoint.fr/societe/la-compagnie-air-france-traque-ses-islamistes-05-10-2016-2073686_23.php

Par Publié le 05/10/2016

Le Canard enchaîné a enquêté sur les cas de radicalisation au sein d'Air France. La compagnie assure que les passagers sont en "sécurité absolue".
Le Canard enchaîné a enquêté sur les cas de radicalisation au sein d’Air France. La compagnie assure que les passagers sont en « sécurité absolue ». © AFP/ JACQUES DEMARTHON

Kersaudy – La guerre civile inconcevable

Pendant que l’on amuse le peuple de débats oiseux, l’État recule. De renoncement en renoncement, la libanisation de notre pays semble inexorable.

Par

Publié le 13/01/2016 
Le 9 novembre 2005, au quartier de La Reynerie, à Toulouse.
Le 9 novembre 2005, au quartier de La Reynerie, à Toulouse. © AFP/ GEORGES GOBET

La médiocrité de cette «génération Bataclan»

Matzneff – Les trois petits cochons

Des attentats de Paris est née une « génération Bataclan » dont le manque de spiritualité, de courage et de profondeur fait horreur à Gabriel Matzneff…

PAR

Publié le 30/11/2015 à 05:57 – Modifié le 01/12/2015 à 11:58 | Le Point.fr
Les trois petits cochons tiennent à leur vie pépère, le tragique leur fait horreur, ils ne veulent pas entendre parler de la mort, ni de l’éternité, ni du salut de leurs âmes, ni de l’ascèse, ni du jeûne, ni de Dieu ; ce qu’ils désirent, c’est continuer à boire des bocks de bière.
Les trois petits cochons tiennent à leur vie pépère, le tragique leur fait horreur, ils ne veulent pas entendre parler de la mort, ni de l’éternité, ni du salut de leurs âmes, ni de l’ascèse, ni du jeûne, ni de Dieu ; ce qu’ils désirent, c’est continuer à boire des bocks de bière. © AFP/ THOMAS SAMSON

Aux abois, le système est obligé de reconnaître l’existence de l’UMPS…

[…] Oui, « l’UMPS » des idées existe […]

Conclusion, après 40 années d’échec de l’UMPS, il est grand temps de voter pour l’alternance…

 


 

Régionales 2015 : la France des trois blocs débloque

La segmentation politique partisane ne correspond plus aux trois blocs idéologiques qui traversent le pays. Malaise avant la grande recomposition ?

Publié le 11/12/2015 à 14:03 | Le Point.fr
Nicolas Sarkozy, Marine Le Pen et François Hollande.
Nicolas Sarkozy, Marine Le Pen et François Hollande. © AFP/ FRED DUFOUR LIONEL BONAVENTURE JOEL SAGET

Philippe Esnol : « On a reçu l’ordre de fermer les yeux sur le port de la burka »

Après Malek Boutih, le sénateur radical Philippe Esnol (ex-PS) met les pieds dans le plat à propos de la montée du fondamentalisme religieux. Entretien.

PROPOS RECUEILLIS PAR

Publié le 16/01/2015 à 12:05 – Modifié le 16/01/2015 à 16:42 | Le Point.fr
Philippe Esnol, ancien maire de Conflans-Sainte-Honorine, a quitté le Parti socialiste en 2013 pour rejoindre la Parti radical.
Philippe Esnol, ancien maire de Conflans-Sainte-Honorine, a quitté le Parti socialiste en 2013 pour rejoindre la Parti radical. © HALEY/SIPA

« Que les représentants des musulmans arrêtent de se défausser ! »

INTERVIEW. Dans « L’Islam au feu rouge », un haut fonctionnaire à la retraite tire à boulets rouges sur les représentants de l’islam de France.
PROPOS RECUEILLIS PAR

Publié le 17/11/2015 à 06:10 | Le Point.fr
Un ancien haut fonctionnaire, parfaitement au fait du fonctionnement des cultes, a choisi de signer son livre sur l'islam de France du nom de Camille Desmoulins.
Un ancien haut fonctionnaire, parfaitement au fait du fonctionnement des cultes, a choisi de signer son livre sur l’islam de France du nom de Camille Desmoulins. © ABECASIS/SIPA