Christianophobie, la réalité occultée

Logo Observatoire de la Christianophobie

Si les atteintes aux lieux de culte israélites et musulmans sont légitimement rapportées par nos médias, les profanations contre les lieux de culte chrétiens sont systématiquement occultées par toute la classe médiatico-politique.

Pourtant, si l’on regarde les chiffres fournis par le ministère de l’Intérieur, la réalité est éclairante sur la Christianophobie qui gangrène notre pays.

Une réalité que l’on observe également dans les tribunaux, quand les actes ou les propos antisémites et islamophobes sont systématiquement et lourdement sanctionnés, alors que les actes ou propos antichrétiens ne sont que rarement
reçus. Un laxisme dans la défense de la liberté de culte et dans le droit au respect qui, comme dans le cas de la relaxe des Femen et de la condamnation des surveillants pour leur profanation à Notre-Dame de Paris, est totalement incompris par les chrétiens.

Source: Ministère de l'Intérieur
Source: Ministère de l’Intérieur

Source: Réponse à une question au gouvernement de M. Patrick Verchère, publiée le 11 mars 2014 http://questions.assemblee-nationale.fr/q14/14-35695QE.htm

Le rapport complet est disponible ici:

http://www.christianophobie.fr/vie-de-lobservatoire/rapport-2015-sur-la-christianophobie-en-france

Cette volonté d’occulter la Christianophobie tire en fait son origine dans la Christianophobie d’État du pouvoir socialiste en place, celle qui veut éradiquer toute trace du catholicisme comme on l’a vu récemment avec la suppression des jours fériés catholiques dans les DOM. La conférence des évêques de France dénonce à juste titre une « attaque forte contre la religion catholique. (…) Il est illusoire de penser que cela resterait demain cantonné à l’outre‑mer ».

A titre d’illustration, voici ce que déclarait Vincent Peillon en 2008:

« On ne peut pas faire une révolution uniquement dans la matière, il faut la faire dans les esprits. Or on a fait la révolution essentiellement politique, mais pas la révolution morale et spirituelle. Et donc on a laissé le moral et le spirituel à l’Eglise catholique. Donc il faut remplacer ça. […] On ne pourra jamais construire un pays de liberté avec la religion catholique. Comme on ne peut pas non plus acclimater le protestantisme en France comme on l’a fait dans d’autres démocraties, il faut inventer une religion républicaine. Cette religion républicaine, qui doit accompagner la révolution matérielle, mais qui est la révolution spirituelle, c’est la laïcité. »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s