DOSSIERS – KOSOVO : Le Fer à cheval

http://myfiles.free.fr/dossiers/kosovo/fer_cheval.php

 Le fer à cheval  

Le 12 avril 1999, l’OTAN explique les raisons de sa décision d’intervention militaire au Kosovo : Présenté le 8 avril par l’inspecteur général allemand de la Bundeswehr; Hans-Peter von Kierchbach, le « plan fer à cheval » « L’application manifeste d’une stratégie d’expulsions de la part des autorités serbes » que le communiqué nomme « fer à cheval ». Le communiqué indique : « Début d’avril, étaient révélés les détails d’un plan secret serbe (Opération Fer à cheval) établi des mois auparavant et visant à expulser par la force les Albanais de souche du Kosovo. »

Or les bombardements de l’OTAN ont commencé dans la nuit du 23 au 24 mars, et l’exode massif s’est produit après les bombardements. L’annonce de la découverte de ce plan en avril permet ainsi à l’OTAN de dégager toute responsabilité dans cet exode, inventant un plan prouvant l’unique responsabilité des Serbes. La désinformation peut aisément être constatée aujourd’hui par deux éléments majeurs :
1- Le plan dit « fer à cheval » n’a jamais existé et ses auteurs on reconnu l’avoir inventé.
2- les dates d’exode : avant ou après les bombardements ? Exode organisé par les Serbes ou provoqué par les bombardements de l’OTAN ?

1 L’invention du plan « fer à cheval »

La machine de désinformation 

L’Otan « informe »
L’ensemble des télévisions embraye immédiatement et reprend, parfois en l’amplifiant, le communiqué de l’OTAN. Le Nouvel Observateur, l’Express, le Monde, le Monde Diplomatique, Libération rivalisent en surenchère. Le plan devient rapidement assimilé à la solution finale : un plan d’expulsions massives, voire d’extermination, existe. Joschka Fischer, ministre allemand des Affaires étrangères (vert), est le premier à parler en public de ce plan. Personne n’ira vérifier : le journaliste n’est ici devenu que le transmetteur de communiqués de l’OTAN. La résolution 1244 de l’ONU vient entériner le 10 juin 199 l’action déjà engagée sans son aval ( ce qui choquera hautement des personnalités politiques et journalistes qui ne s’en étaient préoccupés pour bombarder Belgrade, quelques années plus tard dans la deuxième guerre d’Irak : « les USA osent engager un conflit sans l’accord de l’ONU ! » s’indignèrent souvent les mêmes)

Joschka_Fischer
Joschka Fischer

Le sénat suit
M Durrieu : « L’Europe sera notre avenir. Elle se fait ou se fera, elle se fera même sur le plan de la sécurité – le Kosovo précipitera les choses. Mais prenons garde! Elle se défait entre nos doigts qui tissent l’ouvrage, parce que l’Europe implose, victime de son histoire, de ses peuples, de ses nationalismes, de ses ultranationalisme, de certains hommes, de ceux qui opposent la dictature à la démocratie, le nettoyage ethnique au respect des droits de l’homme. J’en cite un: il s’appelle Milosevic. Il y a aussi les autres. Ceux-là nous devons les combattre jusqu’au bout. Le bout, ce sont la paix et la justice pour  » l’homme du fer à cheval « , le retour des réfugiés, leur protection. » Interventions des Sénateurs – Session des 26-30 avril 1999 du Conseil de l’Europe-
http://www.senat.fr/europe/ceueo/session_avril_1999_texteintegral.html

Les experts expliquent
Le général (cr) Tanneguy Le Pichon, ancien commandant de la région militaire Ouest, explique sur le Nouvel Ouest, n° 33, du 14 au 28 mai 1999 : « La volonté de Milosevic, notamment pour éradiquer l’UCK, en le privant du soutien de la population chassée des villages et des villes, n’a jamais varié. Il fallait changer la donne démographique. Il fallait chasser les Kosovars. C’est l’application implacable du plan Fer à cheval. »
http://www.nouvelouest.com/no/mag/mag/033/a1/art-p22.htm

Alain JOXE Directeur d’Etudes à l’EHESS CIRPES  « On sait que le plan d’expulsion massive avait été mis en route à partir du 26 février, selon le ministre Vert des affaires étrangères de la RFA, Joschka Fischer, citant un document yougoslave en sa possession, et décrivant le plan de déportation sous son nom code, « fer à cheval » (le Monde 9 avril p.3). »
l’OTAN en l’air, l’Europe au pied du mur (17 avril 1999 – le Monde) http://www.ehess.fr/cirpes/publi/ajlm0499.html

Rudolf Scharping, ministre allemand de la Défense, dans le Figaro, le 02/04/1999 : « Milosevic avait planifié l’extermination des habitants du Kosovo dès le début janvier 1999 »

La presse relaie aussitôt  :
La Une du Monde, le 08/04/1999
« Selon des informations « crédibles mais non confirmées » Joschka Fischer [.] redoute que l’on ne découvre un « véritable abattoir » au Kosovo [.] il a présenté à la presse, jeudi, le plan baptisé « Potkovica » ( « fer à cheval »), document d’origine serbe, qui détaille les méthodes et les trois phases du projet d’épuration ethnique de Belgrade »

Le Monde du 10/04/1999, Daniel Vernet

Monde10_04_1999

L’Express 08/04/1999″L’exode de tout un peuple » par Marc Epstein : « Les récits des réfugiés l’attestent: le régime de Belgrade semble décidé à chasser tous les Albanais du Kosovo »
« En deux semaines, environ un demi-million d’Albanais du Kosovo ont été expulsés, à la pointe des fusils, vers l’Albanie, la Macédoine et le Monténégro »
« Aucun témoignage n’est vérifiable sur place, mais les récits des réfugiés sont étayés et paraissent se recouper. Il s’agit bien d’une politique d’expulsion systématique de tous les Albanais du Kosovo, menée par les soldats de l’armée fédérale yougoslave, appuyés par des milices et des civils serbes. Les opérations, planifiées à l’avance, semble-t-il, ont commencé dans les villages et les petites villes et se sont poursuivies dans les agglomérations plus importantes » (..)
http://www.lexpress.fr/info/monde/dossier/kosovo/dossier.asp?id=231455

L’Express du 10/06/1999- « Que faire de Milosevic ? -Le dossier de ses crimes » par Jean-Michel Demetz
« Apparue en 1992, lors des déportations massives de Musulmans des villes de l’est de la Bosnie, la notion de nettoyage ethnique désigne précisément le déplacement systématique et forcé des membres d’un groupe ethnique ou religieux avec l’objectif de changer la composition ethnique d’une région donnée. Exactement le calvaire imposé au Kosovo du printemps 1999. Pour vider les villages, les forces serbes ont suivi une méthode dont l’exécution ne laisse aucun doute sur l’existence d’un plan concerté au plus haut niveau »
« Selon un document officiel yougoslave, révélé par le gouvernement allemand et daté du 26 février, les autorités de Belgrade ont planifié dès ce moment l’expulsion des Albanais des centres urbains du Kosovo. Sous le nom de code «Fer à cheval», ce texte reprenait un projet établi en 1937 par l’universitaire Vaso Cubrilovic, un des conjurés, en 1914, de l’attentat de Sarajevo contre l’archiduc d’Autriche »
http://www.lexpress.fr/info/monde/dossier/tpi/dossier.asp?ida=418643

La FIDH, Fédération Internationale des Droits de l’Homme, le 12/04/1999 :
« De l’ensemble des témoignages recueillis, il résulte que les réfugiés ont été contraints de quitter le Kosovo dans le cadre d’un plan prémédité, extrêmement bien élaboré dans le but de modifier radicalement la structure de la population au Kosovo. » (.) « Quoiqu’il en soit, des crimes contre l’humanité se sont commis sur une grande échelle, continuent à se commettre sans préjudice d’une éventuelle qualification de génocide. »

‘Humanité est plus prudente pour deux raisons possibles : d’une part Milosevic est un chef de parti communiste. Un certain réflexe communautaire d’ « esprit de parti », et un anti-américanisme viscéral subsistent. D’autre part les méthodes de désinformation sont trop connues des communistes français, tant pour les avoir pratiquées que subies, pour ne pas les flairer de loin.
L’article de l’Humanité « un fer à cheval pour l’intox » paraît le 15 avril 2000, un an après les faits et explique les procédés de désinformation utilisés .
http://www.humanite.presse.fr/journal/2000-04-15/2000-04-15-223663

Pourtant, un an après également, l’OTAN persiste et reprend l’argument du « plan fer à cheval ».
http://www.nato.int/kosovo/repo2000/aims-fr.htm

L’opinion aquiesce
« Un sondage BVA réalisé pour Paris-Match indique que 58% des personnes interrogées, estiment que la France a eu raison de participer aux frappes aériennes. » France-Info, le 1/04/1999

« Il ne reste guère à la France d’autre arme que la propagande, laquelle s’avère d’une grande efficacité, puisque les Français sont 73% à approuver les bombardements ! Ce qui traduit une certaine frustration après des années passées à jouer les seconds couteaux sur la scène internationale » Extrait d’un article du journal roumain Curentul, traduit par le Courrier international, 06/05/1999

Le pot aux roses est découvert par des militaires

Le 23 mars 2000, le quotidien espagnol El Pais : « Le général de brigade Heinz Loquai questionne l’existence du plan dit « Fer à cheval », l’opération de purification ethnique systématique dont on suppose que Slobodan Milosevic l’aurait planifiée contre les Albanais. Les dirigeants allemands se servirent de ce plan, dont le ministre allemand des Affaires étrangères Joshka Fischer fut le premier à parler en public. (…)Selon Loquai, les « contradictions et incohérences » dans les sources disponibles pour attester de l’existence du plan Fer à cheval « suscitent des doutes considérables sur l’existence même de ce plan ». Loquai qui fait partie depuis 1995 de la représentation allemande au siège de l’OSCE à Vienne, conteste également que le ministre allemand de la Défense ait disposé des documents du plan en question. Le quotidien Hamburger Abendblatt  a révélé ce mardi que les documents parvenus au ministère des Affaires étrangères relevaient d’un « matériel analytique non structuré d’un analyste des services secrets bulgares » qui l’avaient fait parvenir aux ministres de l’OTAN via l’Autriche. Le général Loquai a accusé Scharping d’avoir fourni au Parlement et à l’opinion publique des informations fausses sur la situation au Kosovo et de les avoir trompés sur les intentions des Serbes afin de justifier l’attaque aérienne. Scharping a qualifié les déclarations de Loquai d' »ignorantes et de sournoises », assurant que le Tribunal de La Haye disposait du plan Fer à cheval et que celui-ci constituait la base de l’accusation contre Milosevic » (*)

 

bombardement_mondiatique

 

Quelques opposants à l’intoxication du « fer à cheval »

 Michel Muller  » Un  » Fer à cheval  » pour l’intox » – article dans l’Humanité du 15/04/2000
http://www.humanite.presse.fr/journal/2000-04-15/2000-04-15-223663

Henri Maler « des fleurs moralisantes au bout du fusil » le Monde Diplomatique de Juin 2000 et « la presse en guerre : les éditoriaux du Monde
http://www.gssa.ch/balkans/hmaler.htm

Karine Gantin,Les idées- Déontologie : » Médias et Kosovo : quelles sources » juillet-août 2000( Entretien avec Bernard Dréano et Dominique Vidal )
http://www.regards.fr/archives/2000/200007/200007ide08.html#top#top

Pierre Rimbert, article « la queue entre les jambes » dans « La vache folle »  » n ° 27 août-octobre 2000
http://www.acrimed.org/article490.html

Marc-Antoine Coppo, sur le site Acrimed – « Le Kosovo, trois ans après » : « Pour Le Monde un plan chasse l’autre », , publié le lundi 11/03/2002
http://www.acrimed.org/article617.html

(*) reproduit par Serge halimi et Dominique Vidal dans « l’opinion ça se travaille », p67 et 68, éditions Agone)

 

Pour tout savoir sur les mensonges au Kosovo : http://myfiles.free.fr/dossiers/kosovo/index.php

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s