La pensée fermée du projet européen

Les Orwelliens

Cet article a été publié sur le site de l’IDDE (Institute for Direct Democraty in Europe) le 24 février 2016.

Thierry Baudet est un historien, juriste et essayiste néerlandais. En 2015, il devient un auteur à succès en publiant l’ouvrage Indispensable frontières, pourquoi le supra nationalisme et le multiculturalisme détruisent la démocratie aux éditions du Toucan.

Lorsque je discute avec des adeptes du projet européen, ce qui ne manque pas d’arriver régulièrement, je leur pose toujours la question suivante : “Que faudrait-il démontrer, ou que devrait-il se passer pour vous faire changer d’avis?”. La question est de Karl Popper, qui voyait dans la possibilité de répondre à cette interrogation l’ultime critère d’une approche rationnelle, scientifique. Il nommait cela : la réfutation. Celui qui avance une thèse – par exemple que l’intégration européenne est nécessaire ou importante – doit ensuite indiquer ce qu’il faudrait démontrer ou ce qui devrait arriver pour…

View original post 702 mots de plus

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s