Eurodictature, le totalitarisme européen

La Pologne doit être placée sous surveillance démocratique

http://www.lopinion.fr/edition/international/pologne-doit-etre-placee-surveillance-democratique-94308

Cette année s’annonce suffisamment difficile pour que l’UE ne tolère longtemps le coup d’Etat larvé mené par le gouvernement polonais contre ses valeurs depuis les élections d’octobre dernier. Nous pensions avoir tout vu avec les frasques du potentat hongrois Viktor Orban, mais le président Andrzej Duda et le Premier ministre Beata Szydlo ont entraîné en quelques semaines leur pays dans une fuite en avant effrayante.

Purge des services de renseignement et de la police, perquisition aux sièges d’association, affaiblissement du Conseil constitutionnel et maintenant nomination et révocation directe des responsables de l’audiovisuel public par le gouvernement, lequel entretient une atmosphère délétère et complotiste, comme l’a montré cette scène hallucinante d’un prêtre à sa botte, pratiquant en pleine rue un exorcisme devant le siège du grand quotidien libéral Gazeta Wyborca.

antidémocratique. Le ministre des Affaires étrangères, Witold Waszczykowski, prétend « guérir » le pays de « certaines maladies » après « vingt-cinq ans d’endoctrinement libéral ». Il n’y a pas que les affaires qui soient étrangères à ce monsieur, apparemment, mais aussi une solide culture démocratique. Car le train de mesures pris et en préparation à Varsovie n’est pas seulement antilibéral mais aussi et surtout antidémocratique et contraire aux principes de l’état de droit, souscrits par la Pologne lors de son adhésion.

Il est clair en tout cas que si cette adhésion devait être sollicitée maintenant, elle serait refusée. Les traités européens ne permettent pas en revanche d’exclure un membre. Au demeurant, rien ne justifierait à ce stade de punir la Pologne et les Polonais pour les errements de ses dirigeants.

La société civile polonaise n’est en effet nullement convertie à la vision rétrograde et nationaliste de Jaroslaw ­Kaczynski, le leader du parti Droit et justice (PiS) et deus ex machina du gouvernement polonais. C’est un pays foisonnant de créativité, aspirant à devenir un grand pays européen, ouvert sur le monde et la modernité. La participation électorale au dernier scrutin a été extrêmement faible, avec 50,9 % de suffrages exprimés, sur lesquels PiS a obtenu 37,5 % des voix.

Ainsi 5 millions de Polonais, sur 30 millions d’électeurs, détiennent-ils la majorité parlementaire. C’est d’ailleurs bien conscient de cette fragile légitimité que le gouvernement tente de sidérer l’opinion publique par son activisme législatif. Mais les Polonais se réveillent de leur paresse citoyenne et descendent par dizaines de milliers dans la rue protester contre l’autoritarisme croissant du régime.

Ils ont besoin du soutien de l’UE et l’UE peut agir pour les aider dans leur combat contre les dérives intolérables du gouvernement. Si un pays ne peut être exclu, il existe toutefois un article qui permet de le sanctionner en cas de violation « grave et persistante » des principes fondateurs de l’UE, en particulier en le privant de droit de vote. C’est une procédure lourde, mais dissuasive : en 2012, à l’issue d’un long bras de fer, Orban avait dû reculer sur ses réformes les plus controversées.

La première phase de cette procédure consiste à sermonner l’Etat membre en cause pour qu’il vienne à résipiscence et renonce à ses projets liberticides. C’est cette phase que doit proposer sans plus attendre la Commission, et que doit mettre en œuvre le Conseil européen avant que la situation ne devienne incontrôlable à Varsovie.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s