La couche de glace de l’Antarctique grandit plus vite que ses glaciers ne fondent

La couche de glace de l’Antarctique grandit plus vite que ses glaciers ne fondent

new NASA study says that Antarctica is overall accumulating ice. Still, areas of the continent, like the Antarctic Peninsula photographed above, have increased their mass loss in the last decades.
Credits: NASA’s Operation IceBridge

Article original de la NASA (en anglais) : http://www.nasa.gov/feature/goddard/nasa-study-mass-gains-of-antarctic-ice-sheet-greater-than-losses

Traduction en français: http://french.peopledaily.com.cn/n/2015/1102/c31357-8969908.html

Une étude récente menée par la NASA a révélé que les gains de masse de la couche de glace de l’Antarctique sont suffisants pour compenser les pertes croissantes des glaciers de la région. Selon les scientifiques, les nouvelles données offrent des gains non comptabilisés antérieurement dans l’Antarctique, mais elles vont à l’encontre des conclusions d’autres rapports tels que l’étude de 2013 du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC). Le précédent rapport du GIEC précisait que le continent était en train de perdre constamment sa masse de glace terrestre.

Selon la nouvelle recherche de la NASA publié dans le « Journal of Glaciology », la calotte glaciaire de l’Antarctique a accumulé un gain net de 112 milliards de tonnes de glace par an dans la période couvrant 1992 à 2001, mais a ralenti à 82 milliards de tonnes de glace par an de 2003 à 2008. Jay Zwally, chercheur en chef, et ses collègues ont évalué des données météorologiques constamment enregistrées à partir de 1979 jusqu’à l’heure actuelle, pour montrer que l’accumulation de neige dans la région orientale de l’Antarctique a en fait diminué de 11 milliards de tonnes par an au cours des deux dernières décennies. L’équipe a examiné des données historiques recueillies à partir de carottes de glace, et a découvert que des chutes de neige d’il y a 10 000 ans se sont lentement tassées et se sont transformées en glace sur les dernières millénaires.

Les chercheurs ont également constaté que l’épaississement de la glace dans la région orientale de l’Antarctique est resté stable sur la période 1992-2008 à 200 milliards de tonnes par an, tandis que les pertes dans la région de l’ouest ainsi que dans la péninsule antarctique ont monté en flèche à 65 milliards de tonnes par an. Jay Zwally estime qu’il ne faudra que quelques décennies pour que l’accumulation de glace s’inverse en nombre. Selon lui, si les pertes continuent à augmenter au même rythme que les augmentations, les pertes rattraperont les gains d’ici 20 ou 30 ans, et il n’y aura pas d’augmentation suffisante des chutes de neige pour compenser ces pertes.

« La bonne nouvelle, c’est que l’Antarctique ne contribue actuellement pas à l’élévation du niveau de la mer, mais gagne 0,27 millimètres par an loin », a déclaré Jay Zwally, précisant cependant que les 0,27 millimètre par an de l’élévation du niveau de la mer en Antarctique dans le rapport du GIEC ne viennent pas du continent, et qu’il doit y avoir un autre facteur dans l’élévation du niveau de la mer qui n’est pas pris en compte. Selon les chercheurs, la nouvelle étude fournit un enregistrement à long terme des changements d’élévation qui contribueront à la compréhension du problème concernant le bilan de la masse de l’Antarctique.

Également: http://nsidc.org/arcticseaicenews/2015/10/antarctic-sea-ice-at-its-2015-maximum/


http://notrickszone.com/2015/11/08/northern-hemisphere-fall-icesnow-cover-explodes-9-million-sq-km-more-than-in-hansens-1988

Northern Hemisphere Fall Ice/Snow Cover Explodes…9 Million Sq Km More Than In Hansen’s 1988

German climate website wobleibtdieerderwaermung here writes a post showing that the poles are not aware of global warming. The once high hyped canary-in-the-coal mine Arctic is just not getting much attention this year from the alarmists this year – because it is doing the very opposite of what they predicted!

The German skeptic site writes (translated/edited by P Gosselin):
==================================

With an ice extent of 8 million square kilometers at the start of November, the Arctic has reached the highest sea ice extent of the last eleven years. A chart from the Danish Meteorological Institute (DMI) clearly shows the highest extent for sea ice cover with 30% or more ice on 7 November 2015:

(Click to enlarge)

Die DMI-Grafik der Meereisflächen mit mindestens 30% Eisanteil sind am 7. November 2015 deutlich gößet als in den zehn Jahren bis 2005 davor. Quelle:
The DMI chart for sea ice extent (30% and more) shows that it is now (7 November 2015 – black line) considerably more than at any time for the date over the past 11 years. Source:dmi.dk/arctic/old_icecover.uk.php

This chart comes as no surprise for those who have been monitoring the weather and ice developments in the North Atlantic and Greenland.

You’ll find the latest on this at: “Global Warming” Reality Check October 2015 – global cooling since 1998 continues: RSS 0.44

“…The net growth of the Greenland ice sheet, which surely is a surprise for many, saw an increase in October of approximately 200 km³ (200 billion cubic meters) since September 1, 2015, i.e. in just 2 months:

Die Massebilanz (Brutto) des Grönlandeises ist vom 1, Septzember bis Anfang November 2015 um rund 200 km³ (Kubikkilometer) oder 200 Milliarden Kubikmeter gewachsen. (blaue Linie in der unteren Grafik). Quelle: wie vor
The gross mass balance of Greenland’s ice shows a growth of 20o cubic kilometers just since September 1 2015 (blue line in the lower chart). The brown line in the lower chart ends on the right side at 31 August 2015 and shows a gross ice mass growth of approximately 230 km³. Source: same as above

Also take a look at the: Surprising NASA study: The Antarctic ice sheet is growing! IPCC 2013 report is wrong!

Moreover snow coverage of the northern hemisphere is telling us the same story. In October 2015, at 21.4 million square kilometers, it was the fourth greatest extent since measurements began in 1967, and is 4 million km² above the international WMO 1981-2010 mean:

Die Schneeflächen der NH sind im Oktober 2015 rund vier Millionen km² (Quadratkilometer) gößer als im international üblichen modernen WMO-Klimamittel 1981-2010. Quelle:
Northern hemisphere snow and ice coverage in Octoaber 2015 is close to 4 million square kilometers above the WMO 1981-2010 mean, placing it at no. 4 since recordkeeping began in 1967. DieThe chart shows an increase in October northern hemisphere snow coverage of close to 9 million square kilometers. Source: rutgers.edu/snowcover/index.php”

– See more at: http://notrickszone.com/2015/11/08/northern-hemisphere-fall-icesnow-cover-explodes-9-million-sq-km-more-than-in-hansens-1988/#sthash.w3k7r33z.1qUTWce4.dpuf

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s