Google Cardboard, pour quelques euros, la réalité virtuelle à la portée de tous

[Test] Google Cardboard, la réalité virtuelle à la portée de tous

La réalité virtuelle sera sans nul doute une des technologies phare des années à venir, les progrès rapides laissent même présager que cela approche à grands pas.

Le grand public commence à pouvoir jouer avec, notamment depuis l’arrivée du célèbre Oculus Rift qui fait beaucoup parler de lui.

Les constructeurs de matériel ne s’y trompent pas d’ailleurs, et commencent à s’intéresser de près au phénomène en proposant leur propre appareil.

Mais c’est une nouvelle fois Google qui a mis les pieds dans le plat en proposant lors de sa conférence annuelle de juin dernier un appareil à l’apparence de gadget, mais assez fascinant.

Tu te doutes bien que je n’ai pas pu m’empêcher de m’en procurer un.

De la vraie réalité virtuelle dans une boîte en carton

Le Cardboard reprend le concept du masque de réalité virtuelle, en version low-cost puisqu’il est composé des éléments suivants :

+++++++

Des composants simples et que l’on peut trouver à peu près partout, l’idée étant que chacun puisse monter ses lunettes soi-même. Google fournit pour ça tous les plans nécessaires.

Évidemment pour les pressés, ou les pas-doués de leurs mains, des constructeurs se sont lancés sur le créneau pour fournir un kit tout prêt qu’il suffit de monter. Je t’en présente un plus en détail à la fin de cet article.

Il manque bien entendu à ce schéma l’appareil principal : le smartphone faisant office d’ordinateur. Pas de secret, mieux vaut posséder un appareil assez puissant pour que cela soit vraiment intéressant. On recommande souvent les Galaxy Nexus, Nexus 4 et 5, Motorola Moto X, Galaxy S4 et S5. Pour le reste il faudra bien te renseigner avant. Le modèle de base de Google est plutôt fait pour des smartphones à écran de 4 à 5.5 pouces, mais j’ai vu que des constructeurs en proposent des modèles plus grands.

La prise en main est ultra-simple, et cela fonctionne rapidement. Il faut laisser tout au plus sa vue s’habituer un peu pour voir les éléments vraiment nettement. Une utilisation prolongée peut éventuellement être source d’un petit mal de tête.

Pour tout dire, j’ai vraiment été bluffé par certaines applications.

Quelques applications intéressantes

La première chose à faire est d’installer l’application Cardboard de Google, qui va permettre de regrouper toutes les applications compatibles (enfin, presque toutes, j’ai remarqué que certaines ne s’affichaient pas).

Pour trouver ces fameuses applications de réalité virtuelle, Google fournit heureusement une page dédiée sur le Play Store.

J’en ai testé pas mal, voici celles qui m’ont le plus impressionné :

Les démos de Google

Google propose une sélection de démonstrations à l’intérieur de son application Cardboard permettant de se rendre compte des possibilités de la bête.

– un « tour guide » qui nous emmène à Versailles, avec un guide audio sur de simples photos fixes mais qui permettent d’apprécier la vue à 360°.

exhibit présente des objets en 3D (statue, masques…) plutôt réaliste, en nous faisant tourner autour simplement en bougeant la tête.

.

Windy Day plaira sans doute aux enfants en nous mettant au coeur d’un petit dessin animé. L’effet de profondeur est plutôt réussi.

Google Earth nous projette à un endroit aléatoire, où il est possible d’avancer à l’aide du bouton magnétique. Activer le même bouton en regardant le ciel permet cette fois de revenir à une vue globale de la Terre, pour pourquoi pas tenter d’atterrir ensuite à l’endroit où l’on souhaite. J’avoue que se promener dans les rues de son quartier en 3D avec les lunettes sur le nez est assez bluffant. Une expérience intéressante pour redécouvrir cet outil.

YouTube propose ici une sorte de salle numérique, avec un écran de projection principal, et tout autour de nous une multitude de captures d’écran permettant de lancer d’autres vidéos. L’effet est assez intéressant.

– je suis comblé avec l’application Photo Sphere, moi qui prend soin depuis des années de capturer des images à 360° partout où je vais. Je peux enfin en profiter pleinement et montrer à mes proches mes photos de vacances « comme s’ils y étaient ». Je suis fan.

Roller Coaster VR

Une application qui nous embarque dans un grand 8 vraiment réussi, la sensation de vitesse et même de vertige est bien là, vraiment très prometteur pour la suite.

L’application à faire tester à votre entourage pour les impressionner.

Tuscany Dive

Une petite maison toscane à découvrir, les graphismes sont plutôt jolis et l’intérêt réside dans la possibilité de se promener autour et à l’intérieur, simplement en regardant à ses pieds pour activer le mouvement de la caméra. Très sympa.

Kaiju Fury

Un petit film d’animation nous plaçant au beau milieu d’un combat de monstres géants. J’avoue ne pas avoir tout compris à l’histoire ni les raisons des fréquents changement de scènes, mais le résultat est plutôt impressionnant.

VRSE – Sundance Selection

Une application qui propose de télécharger plusieurs petits films (assez lourds), mais le résultat vaut le coup, celui de l’image ci-contre est très court mais suffisamment emplie de poésie pour arracher une larme à ton petit coeur sensible de geek.

Lamper

Un petit jeu bien marrant, où il faut diriger une abeille dans un tunnel afin de lui faire ramasser un maximum de pièces. Le contrôle à l’aide des mouvements de la tête est assez inhabituel, mais on s’y fait rapidement.

J’ai testé aussi…

– les marques ne vont sans doute pas tarder à s’intéresser au phénomène, et c’est Mercedes qui ouvre le bal pour la cardboard avec une application permettant de s’assoir à côté d’un pilote. Pas mal fait.

– on peut aussi se trouver plongé au coeur d’un concert, un exemple avec Paul McCartney.

– Google Chrome propose une page « Chrome Experiments » pour tester la réalité virtuelle directement à partir de son navigateur. Rien de bien folichon ici, à part peut-être Carboard Solar System qui utilise la réalité augmentée. C’est d’ailleurs la seule utilisation de cette technologie que j’ai trouvé pour le moment avec la Cardboard, j’espère que nous en verrons plus prochainement.

Le but de tout ça pour Google est sans doute d’intéresser les développeurs à créer des applications, il mettent donc bien entendu à leur disposition un SDK pour Android, et des outils pour les Chrome Experiments.

Alors, conquis ?

J’étais impatient de pouvoir tester cette solution, et je n’ai pas été déçu. Je n’ai jamais eu l’occasion de tester un produit plus « professionnel » comme l’Oculus Rift, et j’imagine que le résultat doit être bien plus impressionnant.

Malgré ça, pouvoir ressentir l’impression d’immersion et voir la 3D avec un simple smartphone et un bout de carton est assez bluffant.

La qualité du résultat dépend des applications, mais on peut déjà percevoir des usages intéressants, pour le multimédia, les jeux, la présentation de produits pour des marques…

On se doute surtout que Google ne se lance pas sur ce marché par hasard, et je ne serais pas étonné de voir sortir un produit plus abouti dans un avenir proche. Facebook (proprétaire d’Oculus VR) a peut-être du souci à se faire.

J’espère que nous verrons apparaître un tas d’applications dédiées, exploitant également un peu plus la réalité augmentée.

Comment se procurer une Cardboard ?

Comme je le disais plus haut, les plus bricoleurs d’entre vous choisirons sans doute de fabriquer eux-même leur propre Cardboard à partir des plans fournis par Google, pourquoi pas avec du matériel de récupération (vive les boîtes à pizza !). Il leur faudra juste se munir des aimants et lentilles appropriées, j’imagine que cela doit se trouver sans trop de mal.

Pour les autres il est possible de se procurer un kit tout prêt en échange de quelques euros. J’ai fait un peu le tour des solutions disponibles :

– les modèles proposés par les boutiques « recommandées » par Google, toutes à l’étranger, sont vendus entre $15 et $30, sans oublier les frais de ports à prévoir.

– on peut trouver un tas d’alternatives sur Amazon, certaines bien moins cher mais qui traverseront la planète pour arriver chez toi, sans compter que la qualité de fabrication semble aléatoire vus les commentaires que j’ai pu lire.

– on trouve quelques autres boutiques spécialisées en cherchant un peu sur le web.

Je suis ainsi tombé sur la boutique de deux jeunes entrepreneurs français, Carboard Kit, la seule sur le territoire à ma connaissance à l’heure actuelle, qui propose un unique modèle décliné en noir et en blanc pour 24,90€ frais de port inclus.

Certains penseront peut-être que tout ça fait cher le bout de carton, mais personnellement je trouve ça mieux que la solution low-cost chinoise.

Le kit est fabriqué en France, et je peux attester de la qualité de fabrication, et de la rapidité de livraison.

Les deux entrepreneurs sont de surcroît plutôt sympathiques, je n’ai pas manqué de les contacter suite à ma commande pour avoir un peu plus d’infos sur leurs projets.

Ce sont donc deux trentenaires passionnés de web et de nouvelles technologies ayant voulu découvrir une nouvelle facette d’Internet, et qui ont monté le site en seulement 3 semaines (très bien fait par ailleurs).

A priori le succès est pour le moment au rendez-vous, et ils envisagent de diversifier leur gamme de produit rapidement, et s’orienter également vers le B2B en proposant des personnalisations et même du contenus pour les Cardboards grâce à un partenariat avec une structure de développement.

Cerise sur le gâteau, ils offrent une réduction de 10% valable un mois aux lecteurs de coreight.com, il suffit d’entrer le code COREIGHT10 lors de la commande. Merci à eux !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s