Crédit agricole : une fois de plus, les USA mettent la France à l’amende !

Comme si nos paysans étaient fatigués d’être milliardaires, le Crédit agricole, banque qui leur était naguère dédiée, pourrait bien connaître prochainement des fins de mois difficiles.
Journaliste, écrivain

Ainsi, pour avoir « violé l’embargo » concernant des « pays sensibles », la justice américaine serait prête à lui extorquer une pénalité de 1,6 milliard d’euros. À titre comparatif, la BNP avait dû débourser 6,6 milliards d’euros pour des motifs similaires.

Ces « pays sensibles » sous « embargo », il y en a deux qui viennent immédiatement à l’esprit : Cuba et l’Iran ; avec lesquels la Maison-Blanche vient, par ailleurs, de se réconcilier – et c’est heureux – à grands coups de flonflons et de trompettes. Donc ?

Donc, nous vivons décidément une époque formidable. Où, quand la France ne tapine pas pour Tel Aviv, fait le trottoir pour Washington. Marianne se fait retrousser les jupes sans mot dire et, même violée, fait mine de jouir. Avec Nicolas Sarkozy, nous avions atteint des sommets en matière d’atlantisme rampant. Grâce à François Hollande, c’est le septième ciel au programme. Et avec le grand marché transatlantique qui s’annonce, c’est la tournante assurée.

Il est un fait que les USA – déjà, un pays aux initiales de multinationale, c’est un signe -, souvent, quand ils ne financent pas une bonne partie de notre personnel politique, toute plus ou moins affiliée à la French American Foundation, par le biais de ses French Leaders, ne sont pas tout à fait un pays comme les autres.

La preuve en est que depuis son indépendance, en 1776, ces mêmes USA – nation fondée sur un génocide, détail qui mérite tout de même d’être noté – n’ont cessé d’être en guerre contre le monde entier, souvent au motif d’entendre le préserver de divers périls, réels ou imaginaires : communisme, fascisme, islamisme, néo-tsarisme à la sauce poutinienne, etc. Pourquoi ? Peut-être parce qu’à l’instar de leurs rejetons sionistes, ses Pères fondateurs, tout juste débarqués du Mayflower, imaginaient avoir atteint la Terre promise. Promise par qui ? Par Dieu, il va de soi…

Au fait, auraient-ils conservé par-devers eux une copie du message, du fax ou du divin courriel, avec cachet de La Poste faisant foi ? Il semble que non. Il n’en demeure pas moins que les têtes pensantes de ce Nouveau Monde – pas toutes, mais une majorité d’entre elles – n’en finissent plus de théoriser leur « destinée particulière ». Comprenez, à rebours des gueux que nous sommes, le « Vieux Monde », nos rugueux voisins considèrent être un poil plus au-dessus que leurs homologues d’en dessous.

Tenez, le TPI, Tribunal pénal international, censé permettre aux « gentils » de juger les « méchants », a cette spécificité de garantir à nos amis « Ricains » – tel que portés aux nues par ce grand intellectuel de droite qu’est Michel Sardou – de ne jamais pouvoir être traduits devant le « machin » en question. Si Slobodan Milošević, leader serbe bien connu, ne s’était pas « suicidé » dans sa cellule, il aurait pu sûrement nous en dire plus.

En attendant, tout va bien et, grâce au Crédit agricole, démocratie et mondialisation sont en passe d’être sauvées.

Pour finir, il paraît qu’il y aura bientôt un McDonald’s à Téhéran. En attendant une Gay Pride perse dans les dix ans à venir ? C’est à craindre autant qu’à prévoir. Une bonne nouvelle de plus ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s